La LNC en désaccord avec la FFC

La LNC est en désaccord avec la FFC concernant la création d'une nouvelle Conti

La LNC (Ligue Nationale de Cyclisme) a exprimé son désaccord par rapport à la proposition de création d’une nouvelle catégorie d’équipes continentales en France. Dans ce communiqué envoyé aux médias, la ligue a notamment pointé du doigt la concurrence déloyale, aussi bien sur le plan sportif que social.

Le communiqué de la LNC Pro

En réponse au communiqué de presse publié le vendredi 21 juin par la Fédération Française de Cyclisme pour annoncer la création d’une quatrième catégorie élite amateur, se situant au-dessus de l’actuelle DN1, baptisée “Continentale Fédérale”, la Ligue Nationale de Cyclisme entend affirmer clairement son profond désaccord avec cette initiative unilatérale. Cette dernière vient dangereusement perturber le modèle pyramidal du cyclisme français sans apporter de solution pérenne à l’évolution mondiale de notre sport.

La LNC – réunie hier matin à Avranches pour son Conseil d’administration organisé dans le cadre des championnats de France de cyclisme sur route dont elle est co-organisatrice – a longuement débattu du projet face au Président de la FFC. Elle lui a exprimé ses plus vives réticences et ses craintes de confusion entre, d’une part, des équipes “Continentales professionnelles” gérées par la LNC et, d’autre part, des équipes “Continentales fédérales” sous l’égide de la FFC, toutes deux enregistrées dans la même catégorie auprès de l’Union Cycliste Internationale.

Un dossier qui s’oppose aux prérogatives définies par la convention qui lie la FFC et la LNC

La LNC entend dénoncer un projet central lourd de conséquences :

– sur l’équilibre du système pyramidal en place,
– sur une concurrence sportive et sociale déloyale.

Jamais évoqué lors des 18 mois de travail récent commun sur la refonte de l’accession des DN1 au statut de “Continentale professionnelle”, les risques de venir empiéter sur le secteur professionnel sont réels alors que la LNC a toute légitimité et compétence pour administrer le cyclisme professionnel selon le code du sport français.

La LNC ouvre la voie de la concertation

La LNC a parfaitement conscience que l’arrivée de très jeunes talents sur un circuit pro de plus en plus mondialisé tend à fragiliser l’organisation et la compétitivité de l’élite amateur. Elle est disposée à partager ses analyses et accepter des solutions concertées autour d’une table de travail réunissant tous les acteurs concernés de part et d’autre dans le meilleur délai.

Une décision de la FFC de passage en force ruinerait les efforts de la LNC dans sa volonté permanente de défendre comme un bien commun l’intérêt supérieur du cyclisme national.

Partager :

Publications similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *