Bahrain, Bardet, Arensman, les perdants du 1er week-end du Giro

Bahrain, Bardet, Arensman, les perdants du 1er week-end du Giro

Si la route jusqu’à Rome est encore longue, plusieurs coureurs ont déjà perdu du terrain lors de ce week-end d’ouverture du Giro d’Italia. L’occasion pour nous de faire le point, sur ceux qui sont déjà dans une position délicate après seulement deux jours de course.

Romain Bardet : malheureusement côté français, les rêves de podium de Romain Bardet se sont presque dissipés en l’espace de 48 heures seulement. En difficulté lors des deux premières étapes, le leader de la formation Team DSM se retrouve en effet dans une position délicate.

22ème du classement général à plus de deux minutes de Tadej Pogacar, il devra en effet cravacher si il veut revenir dans la lutte pour le podium.

Bahrain-Victorious : décidément, tout est compliqué pour la Bahrain Victorious depuis le début de la saison. Seulement 16ème au classement UCI, et bien loin des standards des dernières saisons, la formation bahreïnie a déjà perdu gros sur ce Giro. Si Damiano Caruso pointe en 16ème position, Tiberi lui se situe à la 27ème place, à déjà 2 minutes du podium.

Thymen Arensman : difficile d’imaginer Thymen Arensman jouer le top 10 du Tour d’Italie désormais. Lâché très vite samedi lors de la 1ère étape, il n’a pas fait illusion non plus lors de la seconde journée de course. Bilan, une 34ème place, à 4 minutes du maillot rose.

Eddie Dunbar : tout avait pourtant bien commencé samedi pour le coureur irlandais. Malheureusement, une chute est venue dimanche mettre à mal les ambitions du leader de la Jayco AlUla, qui se retrouve désormais 37ème au général, à plus de 6 minutes de Pogacar.

Partager :

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *