Le Team sky encore plus sous pression après publication d'un rapport du parlement britannique

Le Team sky encore plus sous pression après publication d'un rapport du parlement britannique

Alors que Chris Froome se trouve toujours dans l'attente d'une décision de l'Union Cycliste Internationale, suite au contrôle anormal qu'il a subit lors de la dernière Vuelta, c'est un nouveau coup dur qui vient de s'abattre sur la tête du Team Sky. Cyclingnews indique en effet qu'un rapport d'une commission du parlement britannique dévoile que l'équipe a notamment cherché à améliorer les performances de ses coureurs lors du Tour de France 2012, et ce sous couvert de traitements médicaux donnés aux athlètes. 

Dans son rapport, la commission explique notamment que le Team Sky a cherché à abuser le sytème anti-dopage en vigueur, en autorisant Bradley Wiggins et possiblement certains de ses lieutenants, à prendre de puissants corticostéroïdes, ceci afin de se préparer au mieux pour le Tour de France. Si la pratique n'est pas dans les faits illégale, dans le cas où la prise médicamenteuse est justifiée par un besoin médical, ce qui est reproché à l'équipe de Dave Brailsford est de s'être servi de cette excuse pour améliorer les performances de ses coureurs.

De son côté, l'équipe Team Sky a indiqué dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi, qu'elle réfutait les accusations portées à son encontre, et qu'elle n'avait jamais utilisé de traitements médicaux pour améliorer les performances de ses coureurs. Le tout en dénonçant un procédé injuste pour elle et ses coureurs. Quant à Bradley Wiggins, il a lui aussi démenti les accusations portées à son encontre.

Rejoignez-nous