Il Lombardia : les favoris de la rédaction

Il Lombardia : les favoris de la rédaction

Pour la dernière grande classique de la saison 2017, la rédaction de Velo-Club.net remet le "bleu de chauffe", et vous propose une nouvelle fois sa liste de favoris. L'occasion également pour nous de vous remercier, car vous êtes de plus en plus nombreux à consulter cette rubrique.

 

Julian Alaphilippe (Charles Marsault)

impressionnant à Bergen, où il n'est pas passé loin de son premier titre de champion du monde, je crois qu'avec la forme qu'il tient en ce moment, Julian Alaphilippe va enfin remporter son premier grand succès. Celui qui est si dur à décrocher, et qui à l'image de ce qui est arrivé à Sagan et Van Avermaet, le fera passer dans une autre catégorie.

Si il sera dur de battre Nibali, je crois que le français peut s'accrocher dans la dernière bosse du parcours, et si il le fait, personne ne sera en mesure de le devancer ensuite au sprint.

De plus, et même si ce n'est pas un argument, 20 ans après Laurent Jalabert, il est tant qu'un nouveau coureur tricolore inscrive son nom au palmarès du Tour de Lombardie.

Vincenzo Nibali (Romanom)

Pour ce dernier pronostic de la saison je ne vais prendre aucun risque en citant pour moi le grand favori : Vicenzo Nibali!

Auteur d'une bonne saison avec deux podium sur le Giro et la Vuelta, il manque à Nibali la grande victoire qui lui permettrait d’en faire une belle saison. Depuis la Vuelta où il a « échoué » à deux minutes de Froome, l’Italien n’a plus qu’une course en tête : Il Lombardia.

Après une nécessaire phase de récupération, son programme l’a amené à se préparer au Giro della Toscana, au Giro dell’Emilia puis au Tre Valli Varesine. Lors des deux dernières courses notamment, il a montré qu’il était sans doute le plus fort lorsque la route s’élevait mais à chaque fois un coureur a su accrocher sa roue puis à force de jouer au chat et à la souris l’Italien a vu la victoire lui filer sous le nez.

Pas d’inquiétude cependant, avec son expérience, le vainqueur du Lombardia 2015 sera fin prêt pour cette édition 2017. Appuyé par un Visconti retrouvé, il sera à coup sûr l’un des animateurs de la course et pourquoi pas le vainqueur s’il parvient à arriver une nouvelle fois en solitaire !

Rigoberto Uran (Albator Conterdo)

Cette année, le Colombien a étonné son monde sur le Tour de France, où peu de suiveurs l'imaginaient à pareille fête. Uran a retrouvé une solidité et une régularité qui le fuyaient quelque peu depuis le début de saison. Et il connaît son affaire pour mener à bien ses fins de saison : Uran compte déjà 3 podiums sur la "Classique des Feuilles mortes", le monument qui l'a révélé en 2008. On a vu sur le Tour d'Emilie qu'il était un des rares à pouvoir revenir sur Nibali après l'accélération de ce dernier.

Uran ne joue pas à cache-cache : sa forme est là et il le montre ! Et en cas d'arrivée en petit comité, sa pointe de vitesse est supérieure à celle de la plupart de ses adversaires. L'année dernière, il termine 3ème du Milan-Turin avant de faire de même sur Il Lombardia. Cette année, il vient de remporter la 1ère de ces 2 courses....un signe pour samedi ?

 

Crédit photo de couverture : rcs/ansa

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui est le favori du Tour de France 2018
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous