Het Nieuwsblad : les favoris de la rédaction

Het Nieuwsblad : les favoris de la rédaction

Comme pour toutes les épreuves principales du World-Tour, les rédacteurs de Velo-Club.net se mouillent et vous présentent leur favori pour le Het Nieuwsblad, première classique flandrienne de la saison, qui se déroulera ce samedi 24 février.

 

Tiesj Benoot (Allezlasse) : Première classique pavée de la saison, le Nieuwsblad est toujours une course où les repères manquent. Ce sera particulièrement le cas cette année, avec un parcours tout neuf, même s'il rappellera de nombreux souvenirs aux plus anciens - les 40 derniers kilomètres sont exactement les mêmes que sur le Tour des Flandres jusqu'en 2011, avec notamment l'enchaînement final mur de Grammont - Bosberg. Ce flou est une aubaine pour Tiesj Benoot. Car le Belge a un gros problème : il n'a toujours pas levé les bras chez les pros ! Et il a plus de chances d'y parvenir dans un peloton qui tâtonne que sur un parcours rodé. Briller dès le week-end d'ouverture, il l'a déjà fait : il avait terminé troisième de ce même Nieuwsblad il y a deux ans, dans la foulée d'un bon Tour d'Algarve. Ayant échoué à reproduire le même schéma l'an passé (abandon en Belgique sur une chute collective après une bonne semaine portugaise), il a cette fois préféré reprendre plus tôt et plus loin, en Argentine, où on l'a vu très en jambes (sixième du Tour de San Juan). A pas encore 24 ans, faut-il le rappeler, il devrait arriver plus frais sur ce premier objectif où le final lui offre plusieurs possibilités : il peut partir dans le Kapelmuur comme dans le Bosberg, lui qui grimpe très bien aussi quand il n'y a pas de pavés… L'heure du premier succès a sonné, d'autant que le Nieuwsblad est fertile en raretés : Sep Vanmarcke y a remporté l'une de ses deux seules victoires professionnelles en ligne (en 2012), plusieurs bons flandriens y ont gagné leur seule course pavée ou presque (Ian Stannard, Thor Hushovd, Juan Antonio Flecha, Luca Paolini) tandis que Tom Boonen, qui a pourtant inscrit son nom au palmarès de la totalité des autres flandriennes, s'y est toujours cassé les dents !

Oliver Naesen (BrunoBasto) : Le coureur d' Ostende est désormais , pour les courses « flandriennes », une valeur sûre dans le peloton international. Sa saison 2017 a validé une progression solide et régulière sur ce type d'épreuves . Ses prestations sur Kuurne- Bruxelles- Kuurne , le E3 et encore davantage sur le Tour des Flandres ont fortement marqué les esprits. Le changement de tracé ne semble pas avoir de prise pour lui : « Le parcours du Omloop Het Nieuwsblad a changé, nous allons emprunter le Mur de Grammont et cela me convient bien. » Sa connaissance pointue du terrain devrait lui permettre de déjouer les pièges de cette course. Nul doute qu' en participant au Tour de Valence et à la Ruta del Sol , il a su également peaufiner et s'approcher d'une condition optimale pour aborder sereinement ces échéances flamandes.  En outre, il bénéficie ( en l'absence de Gallopin ) du statut de leader incontesté au sein de l' équipe AG2R, avec certains coureurs expérimentés et armés pour ce type de parcous ( Stijn Vandenberghe, Alexis Gougeard , Sylvan Dillier etc. ). Sa récente fracture du nez contractée en Espagne ne devrait pas, selon lui , l'empêcher de jouer sa carte : «  la douleur est tout à fait supportable. Sauf si je touche mon nez ou veux mettre des lunettes. Mais je ne pense pas que je pourrai invoquer cette blessure comme excuse si je ne roule pas bien samedi au Nieuwsblad. ». Un vrai gaillard dans la bonne tradition flahute ! Il devrait donc aborder cette épreuve avec confiance et ambition et conclure, peut être , par une victoire , une série de résultats très prometteurs ( ( 31 ème en 2015 ,13 ème en 2016, 7 ème en 2017... ).

Jasper Stuyven (Max Conterdo) : A bientôt 26 ans, le Louvaniste arrive dans ses plus belles années. Il a pu progresser tranquillement à l'ombre de ses capitaines, Cancellara puis Degenkolb, tout en démontrant qu'il apprenait vite (victoire à Kuurne en 2016, sur le BinckBank Tour en 2017 avec une 3ème place au CG en bonus)
On attend logiquement que Stuyven passe donc un nouveau palier cette année. Et l'Omloop constitue une très bonne occasion pour le Belge. En effet, John Degenkolb faisant l'impasse sur cette classique, l'équipe Trek comptera principalement sur la doublette Felline-Stuyven pour animer la course. Le Belge pourra s'appuyer sur son coéquipier et dispose dans l'ensemble d'une équipe solide et expérimentée à son service. Mais, de toutes manières, Stuyven a suffisamment de cordes à son arc pour se débrouiller seul : bien que doté d'une très bonne pointe de vitesse, il est parfaitement capable de s'adapter aux différents scénarios de courses pour prendre des initiatives bien avant l'arrivée pour s'imposer en solitaire, comme à Kuurne en 2016.

Greg Van Avermaet (Charles Marsault) : quoi de plus logique que de citer le tenant du titre lorsqu'il s'agit de désigner le favori d'une course, surtout lorsque ce dernier s'appelle Greg Van Avermaet, et que la "dite" course est une classique flandrienne. En forme depuis le début de la saison, le champion olympique, est donc pour moi le grand favori du Het Nieuwsblad, d'autant plus que le parcours a été durci, et que son grand rival, Peter Sagan, ne sera pas présent sur la ligne de départ. Seule inquiétude à avoir pour le coureur de la BMC, l'armada Quick-Step, impressionnante encore une fois sur le papier, et qui pourrait bien profiter du surnombre pour isoler et piéger Greg Van Avermaet.

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui sera sacré champion du monde à Innsbruck ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous