FDJ : une belle saison malgré le Tour de France

FDJ : une belle saison malgré le Tour de France

FDJ : une belle saison malgré le Tour de France

 

Victoires : 27

Classement World-Tour : 17ème

 

Malgré un classement World-Tour peu flatteur, et un Tour de France compliqué où Arnaud Démare et Thibaut Pinot ont abandonné, l’équipe française FDJ peut certainement néanmoins s’avérer satisfaite de sa saison 2017. Avec 27 succès au compteur, elle se situe en effet dans le top 10 mondial à ce niveau, et même si la plupart de ces derniers ont été obtenus hors du circuit principal, la FDJ a signé quelques belles victoires, comme lors de la 1ère étape de Paris-Nice, du championnat de France, ou encore du Giro et du Tour de France, où Arnaud Démare a enfin levé les bras.

A ce bilan s’ajoute également de belles places d’honneur sur les classiques (Milan-San Remo, Strade Bianche Paris-Roubaix, Flèche Wallonne et Tour de Lombardie), et les courses par étapes (Giro, Tirreno) qui viennent embellir la saison, même si l’on peut regretter qu’après la victoire d’Arnaud Démare sur le Tour de France, l’équipe s’est montrée un peu moins visible puisque seulement 5 des 27 succès récoltés l’ont été après juillet, et que Odd Christian Eiking a du faire ses valises au matin de l’arrivée finale de la Vuelta, la faute a une soirée trop festive, dirons-nous…

Le coureur

Thibaut Pinot : saison ratée pour les suiveurs de juillet, meilleur français pour certains des plus assidus, l’année 2017 de Thibaut Pinot a fait débat, jusqu’au sein du décrié Velo d’Or, où le pensionnaire de la FDJ était parfois curieusement absent. Quoiqu’il en soit, ceux qui scrutent les différents classements toute l’année sont unanimes, Thibaut Pinot a réalisé une saison pleine, où dès février il dominait Alberto Contador lors de l’étape reine de la Ruta del Sol. Dans le top 10 ensuite des Strade Bianche suite à une belle échappée, le français a lancé sa session italienne de manière idéale, pour ensuite réaliser dans la foulée un podium sur Tirreno et le Tour des Alpes, le tout avant de signer une belle 4ème place au classement général du Giro, avec à la clé une victoire d’étape. En difficulté lors du Tour de France, il a eu la force de rebondir, pour gagner le Tour de l’Ain tout d’abord au mois d’août, puis réaliser un top 5 lors du Tour de Lombardie, où il a joué la gagne pendant très longtemps face à Nibali.

La révélation

David Gaudu : très bon l’an passé lors de sa dernière saison amateurs, David Gaudu a confirmé pour sa première année chez les pros, tout le talent entrevu en 2016, notamment lors de son succès obtenu lors du Tour de l’Avenir. Performant dès le début de saison, le jeune français a réalisé un bel enchaînement mars-avril, où il a tout d’abord brillé sur les routes du Tour de Catalogne, avant de réaliser un beau top 10 sur la Flèche Wallonne. Le tout sans oublier plusieurs top 10 lors d’épreuves de la Coupe de France. Plus discret ensuite, Gaudu est revenu à son meilleur niveau lors du Tour de l’Ain, où il a remporté une étape. Présent en Italie en fin d’année, il a également réalisé un top 5 sur Milan-Turin. De bon augure pour la saison 2018, où il faudra certainement se montrer un peu plus constant, notamment dans l’optique de participer et de briller lors de son premier Grand Tour.

La déception

Odd Cristian Eiking : malgré une bonne seconde année au sein de la FDJ, où il aura notamment remporté les Boucles de l’Aulne, le norvégien est notre déception de la saison. La faute à un comportement indigne d’un coureur professionnel à la veille de l’arrivée du Tour d’Espagne, où les joies de la vie nocturne madrilène ont eu raison de lui. Une erreur de jeunesse espérons, car si Eiking a manqué de jugement, il ne manque certainement pas de talent.

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui va remporter le Tour d'Italie 2018 ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous