Chris Froome au départ du Giro 2018, la fausse bonne idée de RCS Sport ?

Chris Froome au départ du Giro 2018, la fausse bonne idée de RCS Sport ?

Tour d’Italie : Chris Froome au départ du Giro 2018, la fausse bonne idée de RCS Sport ?

Le 29 novembre dernier, lors de la présentation du Giro 2018, Mauro Vegni semblait particulièrement ravi, et nul n’aurait pu le blâmer à ce moment-là, puisque le patron du Tour d’Italie avait réussi à créer l’événement en amenant Chris Froome à annoncer, via une courte vidéo, sa participation à la course phare de RCS Sport.

Malheureusement pour lui, cette annonce, mêlée à celle du parcours « taillé pour Froome » dirons certains, n’a pas semblé être du goût de tout le monde, et plus particulièrement des 3 coureurs vedettes, présents à Milan pour l’occasion. Tous interrogés suite après la présentation, Vincenzo Nibali, Fabio Aru et Tom Dumoulin, ont en effet laissé planer un gros doute quand à leur participation, un vrai coup dur pour l’organisation, qui s’attendait certainement à les voir se déclarer heureux et pressés d’en découdre avec le quadruple vainqueur du Tour de France.

Tandis que les plus optimistes auraient pu penser à une simple réaction « à chaud », la tendance à la désertion semble malencontreusement, pour le controversé patron du Giro se confirmer, puisque aucun des trois coureurs cités n’a depuis confirmé sa participation. Pire encore, Vincenzo Nibali, le chouchou des « tifosis », a annoncé ce mercredi dans la presse, qu’il serait au départ du Tour de France, et donc par conséquent absent sur les routes italiennes au mois de mai. Et avant lui, c’est le cinquième de l’édition 2017, Ilnur Zakarin, qui avait lui aussi donné sa préférence à la Grande Boucle. Ajouté à cela l’absence programmée de longue date de Nairo Quintana, qui devrait entraîner Valverde et Landa sur les routes de juillet, ainsi que celles plus prévisibles de Richie Porte, Romain Bardet, Rafal Majka ou encore Rigoberto Uran, la start-list du Giro pourrait s’avérer bien faible, et au vu du parcours proposé, la course pourrait être pliée au bout d’une semaine, avec ensuite une Team Sky qui gérera tranquillement la fin de l’épreuve afin de ne pas trop piocher dans les réserves de son leader en vue du Tour de France. Ceci au plus grand désespoir des amoureux du Giro.

Alors, inviter Froome, voir même payer pour recevoir Froome si l'on en croit certains bruits de couloirs, ceci pour booster le Giro 2018, fausse bonne idée ? A vous de trancher...

 

Par Charles Marsault

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui est le favori du Tour de France 2018
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous