Alberto Contador : entre exploits et part d’ombre

Alberto Contador : entre exploits et part d’ombre

Alberto Contador : entre exploits et part d’ombre

 

L’actualité sportive anime les débats actuellement avec la coupe du monde 2018 qui approche. Mais en dehors du foot, d’autres disciplines continuent de faire l’actualité sportive et de susciter de grandes passions lorsqu’il s’agit de parler de certains athlètes. C’est notamment le cas en cyclisme avec le coureur Alberto Contador qui cristallise les positions selon qu’on l’aime ou pas. Afin d’étancher votre soif de connaissance de ce sportif, cet article revient sur les faits marquants de sa carrière.

Vainqueur des trois grands tours

Alberto Contador a débuté sa carrière de cycliste en évoluant en amateur de 1998 à 2002. En effet, à 16 ans, le cycliste espagnol fait son entrée dans la catégorie des cadets 2ème année de l’équipe Uni Pinto. En rejoignant en 2000 l’équipe RVC Portillo de Madrid, il remporte quatre victoires et se taille une réputation de spécialiste des prix de la montagne, notamment à la Vuelta, la Ruta de Vino et la Sierra Norte. Ses performances séduisent l’encadrement de l’équipe Iberdrola-Loinaz, branche de l’équipe pro ONCE-Deutsche qui décide de lui offrir sa chance en le recrutant. Il finit champion d’Espagne du contre-la-montre en 2002.

Faisant son entrée en pro en 2003 avec l’équipe professionnelle ONCE-Eroski, c’est avec Discovery Channel que le coureur espagnol gagne son premier tour de France le 29 juillet 2007. Remportant avec Astana en 2008 les tours d’Italie et d’Espagne, Alberto Contador entre un peu plus dans la légende en devenant le premier coureur d’Espagne à avoir glané les trois grands tours et réalisé le doublé Giro-Vuelta au cours d’une même saison.

Plus tard en 2009, le natif de Madrid récidive au tour de France en gagnant son deuxième circuit contre Andy Schleck toujours avec Astana. Par contre, son tour de France 2010 et son tour d’Italie 2011, il les remporte aux côtés de l’équipe saxo Bank-Sungard.

Accusé de dopage

La carrière du vainqueur des trois grands tours prend une mauvaise virée avec des scandales de dopage qui ont écorché son intégrité. En effet, Contador est contrôlé positif au Clenbutérol en septembre 2010. Dans un premier temps lavé de tout soupçon par la fédération espagnole, il décroche le Giro en 2011. Cependant, le tribunal arbitral du sport (TAS) le reconnaît coupable de dopage et procède à sa mise en suspension rétroactive pour une durée de deux années. Dans la foulée, celui qu’on surnomme le ‘’Pistolero’’ se voit déchu de toutes ses victoires remportées depuis 2010 y compris le tour de 2010 et le Giro 2011. Pour sa défense, le coureur cycliste espagnol plaide l’intoxication alimentaire et rejette les sanctions prises contre lui.

Toutefois, de retour de suspension, le double vainqueur du tour de France entre dans l’équipe Saxo Bank-Tinkoff Bank et décroche à nouveau le tour espagnol en 2012 et en 2014 ainsi que le tour d’Italie en 2015.

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui sera sacré champion du monde à Innsbruck ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous