23° EuroEyes Cyclassics Hamburg : la présentation détaillée

23° EuroEyes Cyclassics Hamburg

(World Tour 1.WT)


Une nouvelle fois, l'UCI a accepté la concomitance de deux courses World Tour, un phénomène de plus en plus fréquent au fil des années. Avec la Classique de Hambourg et la conclusion du Binck Bank Tour le même jour, c'est d'autant plus choquant que les coureurs concernés sont plus ou moins les mêmes, et surtout qu'il s'agit là de deux courses nouvelles, même si le terme de "classique" dont se pare outrageusement la course allemande peut laisser penser le contraire. On n'avait pas observé cette coïncidence l'an dernier puisque la course bénéluxienne avait eu lieu une semaine plus tôt. 

Née en 1996, la course allemande a traversé tranquillement la période noire du cyclisme allemand au contraire de nombre d'épreuves dans le pays qui ont disparu. D'une part elle a jusqu'à présent trouvé des sponsors attirés par la possibilité de nommage qui leur était proposée : HEW, Vattenfalls et aujourd'hui EuroEyes, cette dernière toutefois pour l'avant-dernière ou la dernière année. Et d'autre part la course Elite s'accompagne d'une cyclosportive très populaire qui attire de 15.000 à 20.000 participants, au point d'ailleurs que cette course pour tous à tendance à étouffer la place laissée à la classique qui nous intéresse. 

Cette dernière présente un nouveau parcours cette année puisque la première boucle ne se disputera pas en Basse-Saxe au sud de Hambourg, mais dans le Schleswig-Holstein à l'est ... changement sans importance sur le plan sportif puisque le profil sera encore plus plat qu'avant. A noter que cette modification provient des autorités locales qui, entre la course pros, la cyclosportive et quelques autres manifestations genre triathlon, voyaient leurs routes bloquées un peu trop fréquemment et leurs sapeurs-pompiers et autres bénévoles un peu trop mis à contribution. 

Par contre, la seconde boucle à l'ouest reste plus ou moins la même, et il y a fort à parier que le mythique Waseberg (700 m à 10 % avec une pointe à 16 %) jouera le même rôle qu'à l'habitude, c'est-à-dire aucun. On le franchira trois fois cette année contre quatre l'an dernier, et il reste toujours 15,5 km jusqu'à la ligne d'arrivée ce qui permet à la plupart des sprinters qui ont un peu de jambe de se regrouper le long de l'Elbe. Attention quand même à la petite montée sèche qui suit le Waseberg, qui est sans doute l'endroit le plus favorable pour attaquer en profitant de la fatigue des concurrents. 

Les sprinters seront évidemment bien représentés au départ : à part Groenewegen, Ewan et Gaviria, tous les grands noms du moment seront là, sans oublier bien entendu Peter Sagan. On y ajoutera un autre Bora Pascal Ackermann qui en cas de succès rejoindrait le groupe des super-stars du sprint dont il est tout proche. Au bout de 216 kilomètres, les "poissons-pilote" ont souvent lâché prise au fil des kilomètres et les sprinters se retrouvent bien esseulés à l'arrivée, en général au sein d'un groupe d'une trentaine de rescapés, d'où un sprint un peu inhabituel. Sauf bien sûr si un attaquant a pu prendre les devants : ce serait le premier à s'imposer depuis Ballan en ... 2007 !

Les cinq derniers podiums : 
2013 : 1. John Degenkolb - 2. André Greipel - 3. Alexander Kristoff
2014 : 1. Alexander Kristoff - 2. Giacomo Nizzolo - 3. Simon Gerrans
2015 : 1. André Greipel - 2. Alexander Kristoff - 3. Giacomo Nizzolo
2016 : 1. Caleb Ewan - 2. John Degenkolb - 3. Giaccomo Nizzolo
2017 : 1. Elia Viviani - 2. Arnaud Démare - 3. Dylan Groenewegen


LA COURSE

Total du kilométrage : 216,4 km ; départ réel à 11 h 27, arrivée vers 16 h 20 / 16 h 40.



Ci-dessous le profil d'ensemble (exclusif velo-club.net), histoire surtout de bien visualiser les différentes séquences de la course, plutôt que de représenter un relief bien modeste ... Et aussi le profil du fameux Waseberg, que l'on grimpera donc trois fois ; enlever la dernière partie en jaune puisqu'à la cote 68 on plonge dans Am Eiland pour retrouver un peu plus loin une belle petite vacherie ... 






LES 21 ÉQUIPES ET LEURS PRINCIPAUX PARTANTS

World Tour
- Quick-Step Floors (Viviani, Mørkøv, Cavagna)
- AG2R La Mondiale (Bakelants, Venturini, Chérel)
- Astana Pro Team (Lutsenko, Gidich, Zeits)
- Bahrain Merida Pro Cycling Team (Colbrelli, Bonifazio, Bole)
- BMC Racing Team (Teuns, Roelandts, Bookwalter)
- Bora-Hansgrohe (Peter Sagan, Ackermann, Poljanski)
- Groupama - FDJ (Démare, Le Gac, Sinkeldam)
- Lotto Soudal (Greipel, Benoot, De Buyst)
- Mitchelton-Scott (Trentin, Impey, Albasini)
- Movistar Team (Soler, Barbero, Rojas)
- Team Dimension Data (O'Connir, Venter, Thomson)
- Team EF Education First-Drapac p/b Cannondale (Modolo, McLay, Simon Clarke)
- Team Katusha - Alpecin (Špilak, Politt, Gonçalves)
- Team LottoNL-Jumbo (Danny van Poppel, Battaglin, Tolhoek)
- Team Sky (Rowe, Gołaś, Stannard)
- Team Sunweb (Arndt, Hindley, Storer)
- Trek - Segafredo (Degenkolb, Nizzolo, De Kort)
- UAE-Team Emirates (Kristoff, Consonni, Marcato)
Pro Continental
- CCC Sprandi Polkowice (Tratnik, Koch, Owsian)
- Gazprom-RusVelo (Nych, Shilov, Boev)
- Vérandas Willems-Crelan (Duijn, Van Beussegem, De Witte)

SUIVRE LA COURSE

Site de la course : cyclassics.hamburg.de - je vous mets le lien vers LA page qui concerne la classique pro, le reste du site ne concerne que les gogos qui payent jusqu'à 100 € pour faire du vélo (et encore, l'organisateur a du baisser ses prix !)
Facebook (sans intérêt ...)
hashtag #Cyclassics
Forum Velo-Club
Live écrit : www.radsport-news.de

Présentation réalisée par Zach

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui sera sacré champion du monde à Innsbruck ?
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous