10 paris pour 2018 : Tom Dumoulin réalise le doublé sur le Giro

10 paris pour 2018 : Tom Dumoulin réalise le doublé sur le Giro

10 paris pour 2018 : Tom Dumoulin réalise le doublé sur le Giro

 

Sa victoire, l'année dernière, acquise face à des coureurs expérimentés comme Quintana ou Nibali, a fait rentrer le Néerlandais dans une nouvelle dimension. Et certains suiveurs fantasmaient déjà à l'idée de le voir défier Froome sur le Tour de France...avant de reporter leurs attentes sur le Giro. Mais les mésaventures du leader de la Sky risquent de considérablement redistribuer la donne. A l'heure actuelle, nul ne peut dire où il en sera lorsque le Giro débutera. Tom Dumoulin, lui, par contre, sait qu'il sera bien au départ . Et avec ce GT comme unique objectif, car il ne doublera pas avec le Tour de France, contrairement aux plans de Chris Froome . Par rapport à 2017, le parcours lui sera certes un peu moins favorable, avec notamment un kilométrage plus faible en CLM. Mais cela fait toujours 45 km d’exercice chronométré, ce qui, dans le contexte actuel de réduction de ce type d'étape, représente quand même une opportunité pour Dumoulin.

De plus, on peut imaginer que cette fois-ci, il sera mieux entouré et protégé par son équipe, au vu des gages de solidité qu'il a su montrer. Difficile de concevoir en effet Dumoulin s'engager sur la compétition sans un Oomen ou un Kelderman à ses côtés en 2018. Alors qu'en face, l'opposition sera moins conséquente qu'en 2017 : ses challengers seront Chavès, Miguel Angel Lopez, voire Fabio Aru, et ce n'est pas leur faire injure que de les considérer encore un peu moins solides que les adversaires qu' a dû affronter Dumoulin l'année dernière. On oublie en outre assez facilement que sans son problème gastrique, le Néerlandais aurait écrasé le Giro 2017, repoussant Quintana et Nibali à plus de 3 minutes. Le suspense illusoire de cette 100ème édition épargna RCS des critiques pourtant légitimes concernant le parcours proposé... ainsi sauvée par une diarrhée fort opportune -tout un symbole- RCS ne se remit pas en cause et le parcours de cette année s'inscrit donc dans la même veine : peu d'étapes piégeuses, beaucoup de montées sèches et souvent assez roulantes...bref, n'en jetez plus, Dumoulin n'aurait guère pu espérer mieux !"

 

Par Albator Conterdo

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui est le favori du Tour de France 2018
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous