10 néo-pros à suivre en 2018 : Lucas Hamilton

10 néo-pros à suivre en 2018 : Lucas Hamilton

10 néo-pros à suivre en 2018 : Lucas Hamilton

 

Dans l’ombre de Pavel Sivakov et de Bjorg Lambrecht, Lucas Hamilton a réalisé une très belle saison 2017, débutée sur les chapeaux de roues en Océanie dès le mois de janvier. Invité à participer au Tour Down Under, le jeune australien a terminé la première épreuve World-Tour de sa carrière à une prometteuse 24ème place, avant d’enchaîner avec une 14ème position lors de la Cadel Evans Race, puis un top 10 lors de l’Herald Sun Tour. De quoi aborder la saison européenne avec le plein de confiance, pour le pensionnaire de la formation Mitchelton-Scott, qui a su maintenir une niveau de forme intéressant toute l’année pour réaliser une saison pleine, qui l’a vu entre autres terminer dans le top 5 du Tour de l’Avenir, du Baby Giro et de Liège-Bastogne-Liège. Sans oublier un beau succès au classement général du Tour d’Alsace.

Rien de tel pour se faire remarquer et signer un contrat World-Tour, et c’est sans surprise la structure Orica que Lucas Hamilton a choisi pour ses débuts au plus haut niveau.

Notre prévision : même si la concurrence est rude chez Orica, Lucas Hamilton devrait avoir quelques opportunités, notamment en janvier et février lors de la saison australienne, puisque ses leaders seront eux occupés en Europe ou en Amérique du Sud. Pourquoi pas imaginer un succès d’étape lors de l’Herald Sun Tour, afin d’aborder au mieux une saison européenne où il aura essentiellement un rôle d’équipier durant les premiers mois, avant peut-être de pouvoir à nouveau tenter sa chance à partir du mois d’août, sur des épreuves par étapes .HC ou .1 qui peuvent lui convenir.

Fil actus

transferts

SONDAGE

Qui est le favori du Tour de France 2018
Voir les résultats

Prochaines courses

Rejoignez-nous